AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 we kept walking the tightrope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: we kept walking the tightrope   Sam 15 Mar - 23:26

Spoiler:
 



©️ tumblr.

GABRIEL LWEDYN
my weakness caused you pain

AGE › ving-cinq ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE › né dans une voiture d'Angleterre, le vingt-trois novembre mille neuf cent quatre vingt neuf NATIONALITÉ › anglaise. ÉTAT CIVIL › sans doute amoureux d'un pixel. OCCUPATION › pour le moment il vit de son blog et de ses piges pour des petits journaux. GROUPE › starfish

⚓ raise the sail.

Depuis quand vivez-vous sur St Mary's ? Depuis quatre ans maintenant, après avoir fui l'Angleterre sur un bateau, un matin de Juillet quand il faisait grand soleil. Il est arrivé avec simplement un sac à dos rempli de quelques vêtements, d'un ordinateur portable et de son appareil photo. Il pense repartir un jour, peut-être. Si rien ne l'empêche.  
Pourquoi vivez-vous sur l'île ? Il a prit un bateau sans savoir vraiment où il allait. Mais le lieu lui plait, il s'y sent libre.
Appréciez-vous votre quotidien ici ? Il n'a pas d'horaires fixes, mais se lève toujours à l'aube et se couche toujours très tard. Il passe la majorité de ses journées à écrire et à boire du café. Dans sa petite maison, il a un potager qu'il cultive avec tout l'amour du monde. Si parfois il se sent seul sans la présence d'Evannah, il apprécie vraiment de vivre ici.
Quelle est votre place parmi les habitants ? Les gens le croisent tous les jours, mais ils ne l'ont peut-être pas remarqué. Ou alors, ils se posent des drôles de questions sur ce garçon tatoué, au corps marqué, qui passe la moitié de sa journée au fin fond du bar en fumant, avec son carnet sous les yeux, alors qu'il regarde les oiseaux et la mer pendant le reste du temps. Il ne s'est pas vraiment intégré ici, et ne connait le prénom que de quelques personnes. Mais malgré tout, il commence à vouloir vivre vraiment ici, et donc à développer quelques liens.
Quels lieux aimez-vous fréquenter ? Il adore visiter les landes inhabitées de l'île. Il rêve sans doute un jour d'y vivre, seul au milieu de la nature.


⚓ shores of lunacy.

¤ il est assez intelligent et s'intéresse à beaucoup de chose, notamment aux oiseaux, à la flore
¤ il a faim d'attention, même s'il est très solitaire
¤ vous le verrez toujours avec son ordinateur, ou au pire avec son téléphone
¤ son dos est tatoué d'un cercle rempli d'un arbre, il a plusieurs tatouages graphiques sur les épaules et les bras, il a une longue cicatrice de l'aine jusqu'en haut de son ventre dû à un accident de moto quand il était petit, plusieurs petites cicatrice sur les cuisses
¤ c'est un garçon gentil, quoi que un peu cassant
¤ depuis qu'il a emménagé avec son père, il n'a parlé vraiment qu'à trois personnes : lui, Evannah et doudidou, ce qui le rend assez nerveux et étrange lorsqu'il rencontre de nouvelles personnes
¤ néanmoins il s'adapte et change totalement de masque avec les autres
¤ il dort très peu et compense en buvant beaucoup de café et de thé
¤ c'est un très bon cuisinier, il a apprit car son père et Evannah ont fait plusieurs fois brûlé l'appartement
¤ il a des valeur, et quand quelque chose lui déplaît, il devient intraitable
¤ il rit et parle fort quand il est nerveux
¤ il ne sait pas vraiment qui il est, il se découvre lui-même : il est heureux et fort depuis qu'il vit ici
¤ il parle souvent de Evannah en oubliant de préciser qu'il s'agit de sa soeur, beaucoup de gens pensent qu'il s'agit de sa petite amie

⚓ the great escape.
PSEUDO/PRÉNOM › Justine   je n'ai pas de pseudo, je crois, je m'appelle Tommen sur un forum de discussion mais sinon...
PRÉSENTATION PERSONNELLE › j'ai plus fais de rp depuis quelques années (depuis la mort de mon forum, ahah); j'ai l'impression d'être une vieille (oui, bon, j'ai que 21 ans). Je suis gentille, j'offre des cookies  
AVATAR › Anton Yelchin   
MOT DE LA FIN › bonjouuuuur.


Dernière édition par Gabriel Lwedyn le Dim 16 Mar - 12:14, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: we kept walking the tightrope   Sam 15 Mar - 23:26

⚓ shores of lunacy.

Orion
Tu me plais tu sais.
doudidou
on ne se connait pas.
Orion
oui, mais moi je le sais, même si tu as un pseudo ridicule.


Depuis qu’il est petit, il rêve de fuir sa vie. Les murs en béton, les routes de bitumes, les voitures qui crachent de la fumée, tout ça, ça l’écoeure. Les odeurs des gens, les odeurs d’argents, la haine, le stress, la colère lui donnent le tournis. Toute sa vie il a fui avec sa mère, d’hommes en hommes, de domiciles en domiciles, et quand celle-ci partait, il payait pour elle. Au bout de quelques années son père biologique a obtenu sa garde et celle de sa soeur, et sa mère a continué à fuir.

Maman, reviens, s’il te plaît. J’étouffe ici, les murs se resserrent, je vois tout le temps les mêmes gens, je veux découvrir le monde comme avant, je préfère avoir mal que mourir là.


Depuis toujours, il vit une autre vie. Il passe ses journées à écrire et à déchirer ses phrases. Ces lettres à sa mère, il n’en a jamais envoyé aucune. Alors il regarde le ciel, il voit des oiseaux et se demande où ils vont se poser. Souvent il traîne Evannah avec lui, ils s’allongent tous les deux, à regarder les oiseaux en se tenant la main, à rêver de la vie où ils étaient libres, celle où ils découvraient la mer, la forêt, les gratte-ciel. Il lui raconte des histoires de gens comme toi et moi, qui deviennent des héros, qui sauvent le monde.

Il a dix-huit ans et il est passé à côté de sa vie en rêvant d’une autre. Voilà cinq ans qu’il vit avec son père, et il ne se souvient pas de grands choses : harcelé car il était trop dans les étoiles, les longues nuits sans dormir, à écrire des mots qu’il jetait à la poubelle, l’étouffement. Prise de pitié, Evannah le traîne dans ses soirées, et elle le regrette bien vite. Il est peut-être trop fragile pour être laissé libre. Il touche à tout, à l’alcool, aux drogues, aux femmes, aux hommes, n’est jamais repu et en demande toujours plus. Toutes ses relations se terminent en drame, et c’est un cercle vicieux qui recommence. A chaque rupture il domine la douleur en se tatouant, en fumant, en se blessant, en baisant. Il donne tout, et se donne trop. Il ne connaît pas la demi-mesure, et reconnaît dans ses histoires les drames que vivaient sa mère. Son coeur vit trop fort, et il est emmené aux urgences un soir, alors qu’il ne se réveillait plus. Alors qu’il essaye de sortir de tout ça, la dépression le guette et il se met à haïr le monde entier.

A vingt ans, il emménage avec Evannah à Londres, dans un petit appartement miteux. Il trouve un petit travail au café du coin qui n’est pas très côté, ce qui lui permet de s'asseoir au fond de la salle, en buvant gratuitement, tout en rédigeant ses petits articles et ses histoires. Certaines fois, des journaux publient ses articles qui parlent du vol des oiseaux, des effets de la crise économique vue par le peuple pauvre, de la vision que nous avons du SIDA. Très vite, et sous l’influence d’Evannah, il commence à écrire un blog et fini par discuter avec plusieurs personnes. Il apprend enfin à vivre, même si tout son monde est virtuel.

La liberté l’obsède plus que n’importe quelle autre chose dans le monde. Il ne supporte plus les immeubles, les voitures, les cris, le métro. Alors, un beau matin il retire quelques économies qu’il met dans la chambre d’Evannah, prend son ordinateur, ses carnets et quelques vêtements, et prend le premier bateau sur lequel il tombe.

Ma douce Evannah,

Je sais que tu m’en veux, pardonne moi.
Je suis parti car je serais mort là-bas. J’ai pris un bateau au hasard, et je suis arrivé dans une petite île où il n’y a pas beaucoup d’habitants. J’ai logé à l’hôtel et puis j’ai pu louer une petite maison avec un potager. Il n’y a rien autour de moi. L’air est pur, et ici on n’entend que le cris des oiseaux, le bruit des vagues.
Prends soin de toi, je t’aime.
- Gabriel


Pendant quelques semaines, il fait le tour de l’île, dormant dans différents hôtels ou chez des inconnus, ou au pire des cas dehors. Après deux mois sans domicile, il jette son dévolu sur une petite maison de l’éxtérieur de Maypole qu’il n’amménage que très sommairement : un lit, une cuisine bien équipée, une table et une chaise. En dehors de son ordinateur, il n’a pas d’intérêt pour les choses matérielles. Pour pouvoir se déplacer plus facilement, il a acheté un vélo plutôt ancien, qui semble se démonter à chaque fois qu’il s’en sert.

Evannah,

Ma vie à Sainte Mary se passe bien. Je ne connais pas grand monde, mais je peux prendre des photos magnifiques. Tu me manques énormément, j’espère que tu viendras me voir un jour. Que dis-tu que je rentre un peu à Londres pour vous voir, toi et papa ?
A bientôt.
- Gabriel


Durant ces quatre ans, il a prit quelques fois le bateau pour retourner voir sa soeur et son père, ou pour son travail de pigiste et de blogueur. Il rammène de ses visites un lot d’angoisses qu’il met du temps à effacer, et qui sont à chaque fois pires. Maintenant, il ne va plus à Londres, et travaille seulement à distance. Si sa vie sociale s’en retrouve réduite, lui n’en est que plus heureux.

Evy,
Tu sais, l’adrese mail dont je t’ai parlé quand je suis revenu ? J’ai envoyé un message. Je ne sais pas qui c’est. Mais mon coeur commence à battre trop fortement quand je reçois une réponse, j’ai peur d’un nouveau drame. Mais n’est-ce pas suffisement magique pour ne pas y croire un peu ?
- Gabriel

Orion
laisse moi te voir
doudidou
non.
Orion
pourquoi ? tu as peur ? je veux te voir.
doudidou
non.
Orion
je crois que j’aime trop parler avec toi. Je crois que je t’aime ?

- déconnecté


Sa vie a prit un tout nouveau tournant il y a quelques temps. Il a suffit d’une affichette avec une adresse mail dessus. Il ne sait pas ce qui lui a prit d’envoyer un message : qui pourrait être assez fou pour laisser comme ça, à la vue de tous, une adresse mail ? Il a arraché l’affiche lorsqu’il l’a vu, et pendant quelques temps, n’a pas osé écrire. Entre temps, il est rentré sur Londres pour voir sa soeur, qui lui a dit de ne pas arrêter de croire aux contes de fées. Quelques jours après, il se créeait une adresse mail bidon et envoyait le premier message.

Orion
comment peut-on être assez fou pour laisser une adresse mail comme ça ?
et comment puis-je être assez fou pour y écrire ?

Et maintenant, il attend ses réponses. Maintenant, il scrutte tous les visages pour essayer de deviner qui il est. Il a peur, mais il est plus heureux qu’il ne l’a jamais été. Le monde s’ouvre devant lui.


Evy,
Je t’écris rapidement avant de prendre l’avion.
Toutes mes condoléances ma douce. Je serais là pour l’enterrement de Papa, je resterais le temps qu’il faudra. As-tu essayé de joindre notre mère ?
A tout de suite, tiens bon.


Dernière édition par Gabriel Lwedyn le Dim 16 Mar - 12:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: we kept walking the tightrope   Sam 15 Mar - 23:27

+ je veux des liens   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: we kept walking the tightrope   Sam 15 Mar - 23:34

Salut matelot, bienvenue parmi nous!  I love you 
J'ai hâte d'en lire plus, j'ai déjà peut être une petite idée de lien.   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: we kept walking the tightrope   Sam 15 Mar - 23:39

BIENVENUE I love you
T'as choisi un scénario de la mort qui tue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: we kept walking the tightrope   Dim 16 Mar - 0:58

Oui sérieux le choix de scénario est parfait, ce scénario m'a vraiment vendu du rêve I love you
BIENVENUE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: we kept walking the tightrope   Dim 16 Mar - 10:10

ANNNTTTOOOONNNN      Ils sont trop adorable avec Felicity dans Like Crazy, je viendrais te réclamer un lien   
Bienvenue ici et courage pour cette fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: we kept walking the tightrope   Dim 16 Mar - 10:47

oh, j'aime tellement le caractère de gabriel
et dodidou est un pseudonyme tout à a fait mignon, ok ?
plein d'amour, merci encore.   
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 30/10/2013
Pseudo :
Multicomptes :
Crédits : laurachou
Âge :
Adresse :
Occupation :
Réputation :


MessageSujet: Re: we kept walking the tightrope   Dim 16 Mar - 10:59

Ohhh le choix d'avatar et de scénario Bienvenue ici, si tu as le moindre souci n'hésite pas à me faire signe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lajetee.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: we kept walking the tightrope   Dim 16 Mar - 11:16

Merci de l'accueil vous êtes adorables  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: we kept walking the tightrope   Dim 16 Mar - 11:53

le scénario + l'avatar   
bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: we kept walking the tightrope   Dim 16 Mar - 12:32

oh, j'aime beaucoup ta façon d'écrire, ça se lit facilement pis l'histoire. et le personnage du coup. je n'ai absolument rien à redire.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Messages : 225
Date d'inscription : 30/10/2013
Pseudo :
Multicomptes :
Crédits : laurachou
Âge :
Adresse :
Occupation :
Réputation :


MessageSujet: Re: we kept walking the tightrope   Dim 16 Mar - 12:39

Comme mon prédecesseur, j'ai beaucoup aimé lire ta fiche, et je te valide donc avec grand plaisir  J'ai hâte de vous lire tous les deux ! Bon jeu ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lajetee.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: we kept walking the tightrope   

Revenir en haut Aller en bas
 

we kept walking the tightrope

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la jetée :: AN AWESOME WAVE :: Fiches validées-